LEAD 1-Engie et la Belgique confirment leur accord sur le nucléaire

mardi 1 décembre 2015 11h49
 

(Actualisé avec précisions)

PARIS/BRUXELLES, 1er décembre (Reuters) - Le gouvernement belge et Engie ont annoncé mardi avoir finalisé un accord afin de prolonger la durée de vie des réacteurs nucléaires Doel 1 et 2 de 10 ans, jusqu'en 2025.

Cet accord s'inscrit dans un cadre plus global révisant à la baisse la taxe nucléaire imposée à Electrabel, la filiale du groupe français qui exploite les sept réacteurs belges, comme annoncé en juillet.

Bruxelles avait fixé au 30 novembre la date limite pour se prononcer sur l'avenir de réacteurs Doel 1 et 2, les plus anciens et les plus petits réacteurs en Belgique, d'une capacité de 433 mégawatts (MW) chacun.

Selon l'accord signé lundi, pour les réacteurs Doel 3, Doel 4, Tihange 2 et Tihange 3, la taxe nucléaire s'élèvera à 200 millions d'euros en 2015 et 130 millions en 2016, puis sera égale à 34% de la marge avec un minimum de 150 millions par an sur la période 2017-2019.

Pour la prolongation de Doel 1 et Doel 2, une redevance annuelle de 20 millions d'euros par an sera due à partir de 2016 et jusqu'en 2025 et alimentera le fonds de transition énergétique belge.

Electrabel s'est acquitté d'un montant total de 2,16 milliards d'euros au titre de la taxe nucléaire belge sur la période 2008-2014, ce qui représente une moyenne proche de 310 millions par an.

L'accord finalisé lundi prévoit aussi de mettre fin à un litige en cours entre Electrabel et l'Etat belge portant sur un montant de 100 millions d'euros en 2015 et 20 millions en 2016.

Engie a ainsi confirmé son intention d'investir 700 millions d'euros à Doel pour la prolongation de 10 ans de ses centrales, qui s'ajoutent à 600 millions d'investissement prévus pour prolonger Tihange 1.   Suite...