BOURSE-Renault monte, soutenu par les spéculations sur Nissan

mardi 1 décembre 2015 10h05
 

PARIS, 1er décembre (Reuters) - L'action Renault compte parmi les plus fortes progressions de l'indice CAC 40 à la Bourse de Paris mardi matin, soutenue par une information de presse selon laquelle Nissan souhaiterait porter ses parts dans le constructeur français à au moins 25% du capital.

Renault profite également des chiffres de ses ventes de voitures neuves en novembre en France, en hausse de 8,3% le mois dernier.

A 10h00, le titre gagne 1,98% à 97,4 euros contre un repli de 0,2% pour le CAC 40 au même instant. L'indice Stoxx du secteur automobile européen grimpe de 0,59%. A Tokyo, l'action Nissan a reculé de 1,94%.

Selon le journal Nikkei, Nissan souhaite diluer la participation de 43,4% que Renault détient dans son capital en émettant des actions nouvelles et porter sa propre participation dans le groupe français à 25% ou plus pour contrer l'ingérence de l'Etat français dans l'alliance Renault-Nissan.

Nissan ne prévoit pas d'émettre des actions nouvelles, a toutefois déclaré un porte-parole du constructeur automobile japonais.

"Cela fait plus d'un mois qu'il y a beaucoup de 'buzz' autour de l'alliance Renault-Nissan. Ni l'Etat, ni Nissan n'ont intérêt à casser cette alliance qui fonctionne plutôt bien et tout le 'buzz' autour de cela conduit le marché à reconsidérer la perspective d'une fusion à moyen terme", commente un trader en poste à Paris.

"C'est beaucoup trop tôt pour cela, mais c'est un bon catalyseur pour les deux."

Renault détient 43,4% du capital de Nissan et le groupe japonais possède en retour 15% de Renault, mais aucun droit de vote.

La crise a éclaté au grand jour au printemps, la décision de l'Etat de monter au capital de Renault pour s'assurer les droits de vote doubles de la loi Florange ayant été vue comme rompant le délicat équilibre de l'alliance fondée en 1999. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Benjamin Mallet)