Russie-Le patron de la VEB fragilisé par une demande de sauvetage

lundi 30 novembre 2015 17h08
 

MOSCOU, 30 novembre (Reuters) - Le président de la banque de développement russe VEB, Vladimir Dmitriev, pourrait être revoqué après que l'établissement a demandé au gouvernement un plan de sauvetage de l'équivalent de 20 milliards de dollars (18,92 milliards d'euros) pour assainir son bilan, selon une source de la banque et la presse russe.

Certains observateurs estiment que la banque publique a accordé des prêts peu sûrs, y compris les sommes colossales prêtées pour financer la construction des infrastructures en vue des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi.

Comme d'autres acteurs de l'économie russe, les difficultés de la banque ont émergé avec la récession, les sanctions de l'Occident empêchant l'établissement d'emprunter à l'étranger pour compenser ses pertes sur son portefeuille de créances.

"Mon sentiment est que la probabilité est forte", a dit une source de la VEB concernant une éventuelle révocation de Dmitriev, qui est âgé de 53 ans et dirige la banque depuis 2007. "Il se peut qu'ils lient l'octroi de l'argent (du plan de sauvetage) à la révocation de l'équipe de direction et à une restructuration de la banque."

Un représentant de VEB a refusé de commenter ces informations. (Oksana Kobzeva et Daria Korsunskaïa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)