Altran en hausse, l'optimisme et la stratégie de son PDG salués

lundi 30 novembre 2015 10h46
 

PARIS, 30 novembre (Reuters) - L'action Altran Technologies compte parmi les meilleures performances de l'indice SBF 120 lundi matin à la Bourse de Paris, les investisseurs saluant le discours optimiste et la stratégie de son PDG.

A 10h38, le titre grimpe de 2,32% à 12,34 euros, contre une hausse de 0,39% pour le SBF 120 au même instant.

Altran souhaite être un acteur de la consolidation du marché aux Etats-Unis, avec pour objectif de réaliser 500 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020 contre 100 millions d'euros actuellement, et vise 400 millions d'euros de revenus en Allemagne, a déclaré son PDG Dominique Cerutti dans un entretien au journal Investir.

"Du côté de l'offshore, de 2.200 collaborateurs en Inde, au Maroc et au Portugal essentiellement, nous souhaitons passer à 10.000 d'ici à 2020, dont deux tiers en Inde. En Chine, nous souhaitons accélérer notre présence dans l'automobile, notamment grâce à nos deux joint-ventures, et dans les autres secteurs, une fois que seront levées certaines incertitudes sur les lois sociales chinoises", a-t-il ajouté.

L'ancien dirigeant d'Euronext a aussi rappelé que sa société disposait d'une capacité d'investissement de près de 700 millions d'euros (près de 400 millions de trésorerie à fin juin et une ligne de crédit de 300 millions d'euros obtenue cet été).

"L'optimisme de Dominique Cerutti souligne la robustesse des fondamentaux du secteur et exprime de l'appétit pour des acquisitions américaines et allemandes", commente dans un mémo Exane BNP Paribas.

"Le PDG a une vision claire de la manière avec laquelle il veut positionner le groupe sur les cinq prochaines années. Le secteur a un grand avenir, mais Altran a un gros travail devant lui", souligne dans une note Kepler Cheuvreux, qui conseille de "conserver" le titre avec un objectif de cours porté de 11,20 à 12 euros.

Altran a annoncé la semaine dernière viser pour 2020 une hausse de plus de trois points de sa marge opérationnelle à environ 13% en 2020. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)