Kuroda (BoJ) se dit déterminé à redresser l'inflation au Japon

lundi 30 novembre 2015 05h15
 

NAGOYA, Japon, 30 novembre (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) n'hésitera pas à assouplir davantage sa politique monétaire pour atteindre rapidement son objectif d'une inflation de 2%, a déclaré lundi son gouverneur Haruhiko Kuroda.

Le Japon est retombé en récession au troisième trimestre, notamment en raison du ralentissement chinois, alors que ni l'inflation ni les salaires ne se redressent aussi vite que le souhaiterait le gouvernement.

Haruhiko Kuroda a déclaré que la récente faiblesse des exportations et de la production n'affaiblirait probablement pas dans l'immédiat la volonté d'investir des entreprises, la vigueur de la demande intérieure permettant à l'économie de résister aux chocs extérieurs.

Il a néanmoins prévenu que le ralentissement des marchés émergents, s'il perdurait, pourrait peser sur le moral des entrepreneurs et les décourager de lancer des dépenses d'investissement.

"Nous devons avoir conscience des risques, tels que ceux en provenance des marchés émergents", a dit Haruhiko Kuroda.

"La BoJ réagira sans hésiter si elle constate la nécessité de le faire afin d'atteindre son objectif d'une inflation à 2% à la date la plus proche possible", a-t-il ajouté.

Haruhiko Kuroda a ainsi balayé les appels de plus en plus fréquents, y compris de la part de responsables de la BoJ, réclamant que la Banque du Japon manifeste un peu plus de patience pour atteindre son objectif, pour l'instant fixé à début 2017.

"Si la BoJ progressait lentement vers son objectif de prix, les ajustements de salaires se feraient aussi lentement", a-t-il plaidé.

"Afin de surmonter la déflation, en d'autres termes de sortir de cette impasse, il faut que quelqu'un manifeste une détermination sans faille et change la situation. Quand les développements en matière de prix sont en jeu, la BoJ doit être la première à agir." (Leika Kihara; Bertrand Boucey pour le service français)