Migrants/Tusk: L'UE doit contrôler ses frontières extérieures

dimanche 29 novembre 2015 14h04
 

BRUXELLES, 29 novembre (Reuters) - Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré dimanche qu'un accord avait été trouvé entre l'Union européenne et la Turquie sur la question des migrants et qu'il espérait sa finalisation lors du sommet qui s'ouvre à 16h00 (15h00 GMT) à Bruxelles.

Le principal objectif de cette rencontre entre les dirigeants européens et le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, est d'endiguer l'afflux de migrants et de réfugiés en Europe. (voir )

"Nous avons trouvé un accord qui, je l'espère sera accepté par toutes les parties aujourd'hui", a dit Tusk à son arrivée.

L'ancien Premier ministre polonais a ajouté qu'un accord avec la Turquie ne suffirait pas cependant à mettre un terme à la plus grave crise de réfugiés que l'Europe ait connue depuis la Deuxième Guerre mondiale si l'UE ne parvient à contrôler fermement ses frontières extérieures.

D'après le projet d'accord que Reuters a pu consulter, la Turquie va aider les Européens dans la gestion de la crise des migrants qui menace l'existence même de l'espace Schengen en échange d'une aide financière et d'une relance des négociations sur une adhésion turque à l'Union européenne.

En échange, la Turquie recevra une aide initiale de trois milliards d'euros pour contribuer à la gestion des migrants se trouvant sur son territoire. Ce montrant pourra être révisé ultérieurement en tenant compte des évolutions. (voir ) (Jan Strupczewski, Robin Emmott et Gabriela Baczynska; Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)