Importantes sorties des fonds de métaux précieux-BAML

vendredi 27 novembre 2015 20h17
 

LONDRES, 27 novembre (Reuters) - Les fonds d'investissement spécialisés dans les métaux précieux ont enregistré la semaine dernière leurs plus importantes sorties nettes depuis environ quatre mois tandis que les capitaux continuaient d'affluer vers les fonds monétaires, montrent les données hebdomadaires publiées par Bank of America Merrill Lynch Global Research.

Les investisseurs ont retiré 1,0 milliard de dollars des fonds de métaux précieux en quatre séances du 19 au 24 novembre, période durant laquelle le dollar a atteint son plus haut niveau depuis sept mois face à un panier de devises de référence.

L'or est lui tombé au plus bas depuis début 2010, se rapprochant du seuil de 1.000 dollars l'once et le platine à un plus bas de sept ans sous 850 dollars l'once .

Les sorties nettes de 1,0 milliard de dollars sont les plus importantes enregistrées en 17 semaines, précisé BAML dans son étude hebdomadaire sur les flux d'investissement.

Les données publiées cette semaine ne portent que sur quatre séances en raison du jour férié de Thanksgiving aux Etats-Unis.

Les fonds spécialisés dans les marchés monétaires ont quant à eux enregistré un afflux net de 12 milliards de dollars, portant à 132 milliards l'afflux net sur huit semaines, précise BAML, un mouvement qui s'explique par l'anticipation d'une remontée des taux d'intérêt américains mi-décembre.

Les fonds obligataires ont en revanche subi des sorties de 3,3 milliards de dollars, leur troisième semaine consécutive de flux nets négatifs.

Pour les fonds d'actions, le solde sur quatre séances est légèrement positif, de 400 millions de dollars, mais il masque une divergence marquée entre fonds mutuels et fonds indiciels (ETF): les investisseurs ont retiré 6,8 milliards de dollars des premiers mais apporté 7,3 milliards aux ETF, précise l'étude.

Les fonds spécialisés dans les marchés émergents restent boudés avec des sorties de 700 millions de dollars pour les fonds d'obligations de pays émergents et 1,1 milliard pour les fonds actions de la catégorie.

Les sorties des fonds d'actions émergentes depuis le début de l'année atteignent désormais 67,4 milliards de dollars alors que les fonds d'actions de pays développés affichent un afflux net de 96 milliards, précise BAML.

(Jamie McGeever; Marc Angrand pour le service français)