** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 27 novembre 2015 08h12
 

PARIS/LONDRES, 27 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en baisse vendredi à l'ouverture dans le sillage des marchés asiatiques après la publication d'indicateurs économiques jugés décevants au Japon et en Chine et face à un yuan à un plus bas de près de trois mois.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,1% et le FTSE à Londres 0,3%.

Les grands indices européens ont pris autour de 1% jeudi, à leurs plus hauts niveaux en trois mois, dans la perspective d'un possible renforcement du soutien à l'activité de la Banque centrale européenne (BCE) la semaine prochaine.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,3%, le marché apparaissant suracheté et donc exposé à une correction, selon certains indicateurs techniques. L'indice Nikkei a finit inchangé sur l'ensemble de la semaine.

De plus, les prix à la consommation ont baissé au Japon en octobre, pour le troisième mois de suite, et les dépenses des ménages ont également reculé, illustrant la fragilité de la situation économique du pays.

L'indice large Asie-Pacifique hors Japon recule 1,2% à ce stade et l'indice de Shanghaï chute de 5,5%.

Les bénéfices des entreprises du secteur industriel ont diminué de 4,6% en octobre par rapport à la même période de 2014, en baisse pour le cinquième mois de suite dans un contexte de ralentissement de la croissance de la deuxième économie mondiale et surcapacités de production.

Les autorités de régulation boursière ont par ailleurs appelé jeudi les courtiers à arrêter de financer les achats d'actions de cliens via des swaps et autres contrats hors marchés réglementés, selon deux sources, dernière initiative en date pour limiter les risques liés aux achats avec effet de levier.

Aux indicateurs économiques décevants s'ajoute le repli du yuan en attendant la réunion du Fonds monétaire international (FMI) lundi qui doit décider de l'entrée de la monnaie chinoise dans ses "droits de tirage spéciaux" (DTS), aux côté du dollar, de l'euro, de la livre sterling et du yen.   Suite...