France-La fiscalité sur l'essence classique alourdie

jeudi 26 novembre 2015 09h46
 

PARIS, 26 novembre (Reuters) - La taxation de l'essence classique, le sans-plomb 95, devrait augmenter de 2 centimes par litre et celle du gazole de 3,5 centimes à partir du 1er janvier 2016, a confirmé jeudi le ministre des Finances, Michel Sapin.

Seule l'essence contenant au moins 10% de bioéthanol échappera au relèvement de la fiscalité sur les carburants inscrit dans le projet de loi de finances rectificative de fin d'année, a-t-il précisé sur BFM TV et RMC.

"Pourquoi est-ce qu'il y a au total une augmentation ? Il y a des votes qui sont intervenus il y a deux ans et qui ont prévu sur plusieurs années une augmentation de ce qu'on appelle la taxe carbone", a expliqué le ministre.

La taxe carbone est un impôt sur les émissions de gaz à effet de serre dont le but est de lutter contre le réchauffement climatique.

Cet ajustement vient brouiller le message du Premier ministre, Manuel Valls, qui avait annoncé en octobre une réduction d'un centime de la fiscalité sur l'essence afin de faire converger à terme les taxes sur l'essence et le diesel, jugé plus polluant.

Selon Michel Sapin, le gouvernement n'a pas abandonné l'idée de rapprocher les deux. "Pour que (l'écart de prix) se réduise, il y a une augmentation plus forte sur le gazole", a-t-il dit.

"A partir de 2017, toutes les hausses sont compensées par des baisses, totalement et complètement", a affirmé le ministre des Finances. (Simon Carraud, édité Yann Le Guernigou)