RPT-REPORTAGE-En France, vers un climat plus si tempéré que ça

jeudi 26 novembre 2015 12h07
 

(Répétition mastic § 6)

* Une accélération de la montée des températures et des mers

* Des risques de submersion des zones côtières accrus

par Emmanuel Jarry

TOULOUSE, 26 novembre (Reuters) - Dans la salle de 1.000 m2 où le système de refroidissement d'un des supercalculateurs de Météo France vrombit, au coeur de la Météopole de Toulouse, toute la mémoire climatique de la France repose sous forme numérique dans des baies de stockage.

Un patrimoine si précieux que des copies de sauvegarde sont conservées ailleurs. Disposer de séries d'observations fiables sur 100 ou même 150 ans est indispensable pour comprendre l'évolution du climat et "caler" les modèles de simulation utilisés par les chercheurs de Météo France.

Ce centre est un des 23 organismes de recherche de ce type qui participent aux travaux du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), dont les résultats alarmants sont au coeur des enjeux de la conférence de Paris sur le réchauffement climatique. et

La puissance de calcul de "Beaufix", le supercalculateur Bull de la Météopole, et de son jumeau "Prolix", installé sur un autre site des environs de Toulouse, sera triplée en 2016 pour des simulations plus précises.

Météo France consacre 15% de ses moyens de calcul à la recherche climatique. Et les données passées, archivées à Toulouse confirment, que la France n'est pas épargnée par le réchauffement de la planète.   Suite...