Londres maintient sa prévision de croissance dans son projet de budget

mercredi 25 novembre 2015 14h26
 

LONDRES, 25 novembre (Reuters) - Le gouvernement britannique a laissé sa prévision officielle de croissance inchangée pour l'année 2015 et a légèrement relevé son estimation de croissance pour 2016, selon les chiffres annoncés mercredi par le ministre des Finances George Osborne.

Le taux de croissance est maintenu à 2,4% pour 2015, comme en juillet, a-t-il dit au parlement à l'occasion de son discours d'automne sur la situation économique et budgétaire, et la prévision de croissance 2016 a été portée de 2,3% à 2,4%.

"Malgré une conjoncture mondiale plus faible, notre économie cette année devrait croître de 2,4%, la croissance étant ensuite revue en hausse par rapport aux estimations pour le budget pour les deux prochaines années", a-t-il dit.

Le gouvernement a revu en hausse son estimation de déficit budgétaire pour l'année fiscale en cours, à 3,9% du produit intérieur brut (PIB) contre 3,7% estimé en juillet.

Le ministre des Finances a néanmoins confirmé son engagement à éradiquer le déficit et à degager un excédent budgétaire de 10 milliards de livres (14,25 milliards d'euros) d'ici l'exercice 2019-2020.

Comme attendu, George Osborne a renoncé à réduire les crédits d'impôts pour les travailleurs les plus pauvres, expliquant que l'amélioration des finances publiques lui permettait d'atteindre son objectif de réduire les aides sociales de 12 milliards de livres par an sans avoir à recourir à cette mesure.

Le mois dernier, la Chambre des Lords avait infligé un camouflet inhabituel au gouvernement en demandant un report de ces coupes évaluées à 4,4 milliards de livres.

Principaux extraits du discours d'Osborne

(William Schomberg et David Milliken, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)