BOURSE-Renault recule, victime des suspicions sur l'Espace

mercredi 25 novembre 2015 10h33
 

PARIS, 25 novembre (Reuters) - L'action Renault accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40 mercredi matin à la Bourse de Paris, après qu'une association allemande a accusé un modèle du monospace Renault Espace d'enfreindre des limites d'émissions d'oxydes d'azote (NOx).

A 10h21, le titre recule de 2,59% à 88,87 euros contre une hausse de 0,95% pour le CAC 40 et de 0,45% pour l'indice Stoxx du secteur automobile européen.

L'association allemande de protection de l'environnement DUH a déclaré mardi que les émissions d'oxydes d'azote (NOx) du Renault Espace 1.6 dCi avaient atteint un niveau jusqu'à 25 fois supérieur au plafond autorisé par la norme actuelle Euro-6 lors de tests réalisés par l'université de Berne.

"C'est passé inaperçu hier car l'ensemble du marché a baissé, mais tout le monde fait le lien avec Volkswagen ", commente un trader en poste à Paris.

L'annonce de la DUH (Deutsche Umwelthilfe) est intervenue deux mois après qu'a éclaté le scandale Volkswagen, le premier constructeur européen, accusé d'avoir triché aux tests d'émissions polluantes sur plusieurs de ses modèles diesel.

"Maintenant, on assiste à une course-poursuite pour savoir qui est le plus vertueux, ce qui aboutit à une vraie cacophonie et à une suspicion généralisée faute d'approche normalisée", ajoute un analyste financier.

PSA Peugeot Citroën a notamment choisi l'ONG européenne Transport & Environnement et le groupe de certification Bureau Veritas pour mener les tests de consommation réelle de ses véhicules annoncés face au mouvement de défiance sur la fiabilité des mesures suscité par l'affaire Volkswagen.

Un autre trader parisien évoque également la montée des inquiétudes autour de la Russie à la suite des tensions avec la Turquie ravivée mardi et à l'origine de la baisse généralisé du marché après que deux chasseurs F-16 turcs ont abattu un avion de combat russe près de la frontière avec la Syrie.

L'Alliance Renault-Nissan contrôle AVTOVAZ , le premier constructeur automobile russe. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)