STMicro est entré dans une nouvelle phase de croissance-PDG

mercredi 25 novembre 2015 07h47
 

PARIS, 25 novembre (Reuters) - STMicroelectronics est entré dans une nouvelle phase de croissance après un troisième trimestre qui a marqué un tournant, a indiqué son PDG dans un entretien au Figaro publié mercredi.

Le premier fabricant de semi-conducteurs européen avait déclaré fin octobre que la détérioration du marché chinois s'était étendue à d'autres régions et que la situation ne devrait pas s'améliorer au cours des deux prochains trimestres.

"STMicroelectronics est entré dans une nouvelle phase de croissance", assure toutefois Carlo Bozotti au quotidien.

Et le dirigeant d'expliquer que son groupe a développé de nouveaux domaines de compétences et trouvé des relais de croissance pour compenser le manque à gagner lié à la disparition de la branche smartphones de Nokia en Europe.

"Nous voulons désormais nous concentrer sur deux grands domaines d'application. D'une part, l'Internet des objets (...) Nous nous positionnons aussi sur tous les protocoles de communication", a dit au Figaro Carlo Bozotti.

"Parallèlement, nous assistons aussi à l'émergence de nouveaux domaines d'activités. Par exemple, le marché des drones grand public croît de manière exponentielle. D'autre part, nous avons un positionnement fort dans l'automobile et pas seulement la voiture connectée. Nous avons des développements très significatifs dans le domaine de la sécurité et dans celui de la voiture électrique et de l'hybride", a-t-il ajouté.

S'agissant du troisième trimestre pénalisé par la conjoncture économique, le dirigeant considère que c'est le dernier à être marqué par le poids de l'héritage industriel de la société soulignant également la solidité financière de STM.

Le groupe devrait ainsi dégager cette année 260 millions de dollars (244 millions d'euros) de trésorerie positive, contre une perte de 180 millions en 2013, et investir près d'un milliard de dollars en R & D cette année pour l'ensemble de ses produits dans le digital.

"Nous donnons la priorité à la croissance", dit Carlo Bozotti.

En octobre, STM avait annoncé prévoir pour le quatrième trimestre une baisse séquentielle du chiffre d'affaires d'environ 6% au point médian et une marge brute d'environ 33,5% au point médian, à "deux points de pourcentage près". (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)