Argentine-La chef de cabinet de Ban Ki-moon à la diplomatie

mercredi 25 novembre 2015 06h31
 

BUENOS AIRES/NATIONS UNIES, 25 novembre (Reuters) - Le nouveau président argentin Mauricio Macri a annoncé mardi avoir choisi Susana Malcorra, chef de cabinet du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, pour le poste de ministre des Affaires étrangères, signalant une rupture avec la ligne diplomatique de la présidente sortante, Cristina Fernandez.

Aux Nations unies, Susana Malcorra est qualifiée de numéro deux. Ban Ki-moon se repose sur elle aussi bien pour la guerre en Syrie que pour le différend israélo-palestinien.

Susana Malcorra, qui est âgée de 61 ans, est née à Rosario, qui est aussi la ville du révolutionnaire Ernesto "Che" Guevara et du footballeur Lionel Messi. Elle est chef de cabinet de Ban Ki-moon depuis 2012.

"Elle a une grande connaissance de ce qui fait bouger le monde", a déclaré Mauricio Macri dans un communiqué.

Elle succédera à Hector Timerman, connu pour ses appels au sujet des îles Malouines, des îles proches de l'Argentine mais dirigées par le Royaume-Uni, et ses campagnes contre les détenteurs d'obligations qu'il qualifie de "vautours" parce qu'ils poursuivent l'Argentine au sujet de sa dette souveraine.

"La politique étrangère de l'Argentine sous Fernandez était surtout orientée vers l'intérieur, bénéficiant d'un effet 'rassemblement autour du drapeau'", commente Ignacio Labaqui, un analyste politique de Buenos Aires. "Les premières annonces de Macri sont le signe d'un net changement."

Christina Fernandez était ainsi une alliée du président vénézuélien Nicolas Maduro, alors que Mauricio Macri estime qu'il devrait être suspendu du Mercosur pour avoir mis ses opposants politiques sous les verrous.

Mauricio Macri, le candidat de l'opposition libérale, a été élu dimanche à la présidence de l'Argentine en remportant le second tour avec 51,5% des voix face à son rival péroniste de centre gauche, Daniel Scioli, qui était soutenu par la présidente sortante.

(Hugh Bronstein et Louis Charbonneau; Danielle Rouquié pour le service français)