L'UE étudie l'exposition bancaire au risque souverain

mardi 24 novembre 2015 14h40
 

BRUXELLES, 24 novembre (Reuters) - La Commission européenne (CE) compte réexaminer les règles gouvernant les avoirs des banques en emprunts d'Etat afin de réduire leur exposition, jugée excessive et considérée en cela comme un point faible du système bancaire de la zone euro, lit-on dans un document publié mardi.

La plupart des emprunts d'Etat sont à l'heure actuelle exemptés de l'encadrement imposé aux banques sur leurs avoirs en dettes des entreprises et des ménages.

Cette exemption a contribué à la baisse des rendements de cette classe d'actifs, permettant aux Etats de se financer à meilleur coût.

Mais elle a aussi créé un cercle vicieux entre les Etats et les banques -- mis en lumière par la dernière crise financière -- dans lequel une aggravation de la situation des finances publiques d'un pays donné peut avoir un impact disproportionné sur son système financier, lequel à son tour nuit à la qualité de sa signature.

Pour rompre ce cercle vicieux, l'exécutif communautaire entend soumettre des propositions permettant d'assurer que l'exposition des banques au risque souverain est suffisamment diversifiée, est-il écrit dans le document, qui accompagne une proposition en vue de créer un mécanisme européen de garantie des dépôts.

(Francesco Guarascio, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)