Londres va augmenter le budget de la santé plus vite que prévu

mardi 24 novembre 2015 10h46
 

LONDRES, 24 novembre (Reuters) - Le gouvernement britannique va augmenter plus rapidement que prévu le budget de son service public de santé pour l'Angleterre, a annoncé mardi le ministre des Finances.

George Osborne avait promis en juillet dernier de consacrer 10 milliards de livres sterling (14,3 milliards d'euros) supplémentaires par an au National Health Service (NHS) d'ici à 2020. Il a annoncé mardi une enveloppe de six milliards de livres supplémentaires dès l'an prochain.

"Cette accord est un soutien clair et particulièrement bienvenu à notre argument en faveur d'un investissement prioritaire dans le NHS", s'est réjoui le responsable du service pour l'Angleterre, Simon Stevens.

Le Guardian avait rapporté la semaine dernière que George Osborne avait rejeté une demande de Simon Stevens d'augmenter le budget du NHS pour l'Angleterre de quatre milliards de livres dès l'an prochain.

George Osborne a réduit la dépense publique dans la plupart des domaines dans le cadre d'un effort de réduction de la dette mais il a augmenté le budget du NHS légèrement plus que l'inflation.

La plupart des hôpitaux n'en ont pas moins de la peine à atteindre leurs objectifs budgétaires et sont confrontés à des menaces de grève de la part d'une partie du personnel médical.

Le ministre britannique des Finances doit annoncer mercredi des coupes budgétaires qui se traduiront pour de nombreux services publics et autorités municipales par des pertes d'environ 25% d'ici à 2020, sans tenir compte de l'inflation.

La Grande-Bretagne chiffre ses dépenses de santé à 112 milliards de livres sur l'exercice à mars prochain, soit 8,5% de son produit intérieur brut (PIB), ce qui est moins que la plupart des pays développés avec une population comparable, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

(David Milliken; Patrick Vignal pour le service français)