Diebold lance une offre de 1,7 md sur l'allemand Wincor Nixdorf

lundi 23 novembre 2015 08h51
 

FRANCFORT, 23 novembre (Reuters) - Le fabricant américain d'automates bancaires et de caisses automatiques Diebold a lancé une offre de 1,7 milliard d'euros en actions et en numéraire sur son concurrent allemand Wincor Nixdorf, ont annoncé lundi les deux sociétés.

Diebold propose 38,98 euros en numéraire et 0,434 action ordinaire pour chaque titre Wincor Nixdorf. Sur la base du cours de Diebold avant le 17 octobre, date de l'annonce de négociations exclusives entre les deux groupes, l'offre représente 52,50 euros par action Wincor Nixdorf, soit une prime d'environ 35%.

Dette comprise, l'offre valorise la société allemande à 1,7 milliard d'euros.

Selon les indications du courtier Lang & Schwarz, le titre Wincor devrait ouvrir en hausse de 11,3% à Francfort.

Wincor avait dit en octobre avoir reçu une offre indicative de Diebold au même prix.

La fusion de Wincor Nixdorf et de Diebold déboucherait sur la création du leader mondial du secteur des automates bancaires, avec une part de marché de 35%, laissant NCR, numéro deux mondial, avec une part de 25%, selon des analystes.

Au moins 67,6% des actions Wincor devront être apportées à l'offre pour assurer le succès de cette opération, qui devrait dégager au moins 160 millions de dollars (environ 150 millions d'euros) de synergies par an, a précisé Wincor.

La société allemande, confrontée à la morosité du marché de la banque de détail en Allemagne, à un contexte dégradé en Russie et en Chine, à la lenteur du redressement des dépenses d'investissement en Europe et à la baisse des prix de ses appareils, cherchait des solutions pour assurer son avenir.

Son résultat brut d'exploitation (Ebitda) a chuté de 86% à 22 millions d'euros sur son exercice fiscal 2014/15 à fin septembre à la suite d'une restructuration de ses activités et de réductions d'emplois. La société n'a pas versé de dividende cette année. (Harro ten Wolde et Kirsti Knolle, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)