** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 23 novembre 2015 08h11
 

PARIS/LONDRES, 23 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes devraient ouvrir sur une note stable lundi en attendant une série d'indicateurs sur l'activité manufacturière, alors que l'euro a touché son plus bas niveau en sept mois face au dollar dans la perspective de nouvelles mesures de soutien à la croissance de la BCE le mois prochain.

Les déclarations du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi vendredi, assurant que la BCE est prête à agir rapidement pour faire remonter l'inflation dans la zone euro, continuent à peser sur l'euro.

Les indices de l'institut Markit auprès des directeurs d'achat dans le secteur manufacturier en Europe et aux Etats-Unis animeront la séance.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait gagner 0,04% à l'ouverture et le Dax à Francfort 0,05% alors que le FTSE à Londres pourrait perdre 0,3 à 0,5%, affaibli par les secteurs des ressources minières et des pétrolières.

Le pétrole a encore plongé de plus de 2% en Asie lundi matin, dans un contexte toujours plombé par la surabondance de l'offre sur le marché mondial, et le cuivre est tombé à un nouveau plus bas de six ans et demi, victime de nouveaux signes de ralentissement de la demande des entreprises chinoises.

La Bourse de Tokyo est fermée ce lundi. L'indice MSCI Asie-Pacifique hors Japon perd 0,17% à ce stade de la journée.

Wall Street a fini en hausse de quelque 0,5% vendredi, le Dow Jones signant ainsi sa meilleure performance hebdomadaire depuis plus d'un mois, à la faveur notamment de la bonne tenue d'un compartiment pharmaceutique tiré par Allergan et des biens de consommation courante dopés par Nike.

Pfizer va annoncer lundi l'acquisition d'Allergan, le fabricant du Botox, pour plus de 150 milliards de dollars (141 milliards de dollars), la plus importante fusion dans l'histoire de la pharmacie, a-t-on appris auprès de plusieurs sources au fait du dossier.

La semaine s'annonce calme sur les marchés américains avec la fête de Thanksgiving et dans l'attente que la Réserve fédérale se décide enfin à relever ses taux pour la première fois en près de 10 ans lors de la prochaine réunion de son comité de politique monétaire les 15 et 16 décembre.   Suite...