Wall Street vers une semaine calme avec Thanksgiving

dimanche 22 novembre 2015 16h58
 

NEW YORK, 22 novembre (Reuters) - La semaine de Thanksgiving qui s'ouvre ce lundi aux Etats-Unis est traditionnellement une période calme à Wall Street, qui tend alors à rester sur les tendances à l'oeuvre lors des séances précédentes.

Cette année, les caractéristiques sont les suivantes: un dollar fort, des rendements à court terme en hausse pour les emprunts d'Etat américains et des marchés actions en légère amélioration.

Les investisseurs n'attendent en effet plus qu'une chose dans un avenir proche: que la Réserve fédérale se décide enfin à relever ses taux pour la première fois en près de 10 ans lors de la prochaine réunion de son comité de politique monétaire les 15 et 16 décembre.

Les responsables de la Fed, à commencer par sa présidente Janet Yellen, multiplient les déclarations ne laissant guère de place au doute quant à l'imminence d'un tour de vis monétaire. Ils laissent toutefois entendre que le relèvement des taux sera ensuite progressif, ce qui a rassuré les investisseurs et permis à l'indice Standard & Poor's-500 de connaître la semaine dernière sa meilleure performance hebdomadaire en près d'un an.

Sur l'ensemble de la semaine, le S&P-500 a pris 3,3%, le Dow Jones 3,4%, redevenant ainsi stable depuis le début de l'année, et le Nasdaq 3,6%.

Ce scénario d'un resserrement monétaire à venir devrait être conforté par le seul indicateur d'importance attendu cette semaine, la deuxième estimation de la croissance américaine au troisième trimestre.

DERNIERS RÉSULTATS UNIQUES POUR HEWLETT-PACKARD

D'après les économistes, le département du Commerce va probablement faire état mardi d'une progression du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis de 2,0% en rythme annuel au troisième trimestre. Une telle révision à la hausse par rapport au chiffre de 1,5% avancé initialement refléterait un moindre effet récessif de l'évolution des stocks et un soutien plus puissant de la consommation des ménages par rapport aux premières estimations.   Suite...