Dudley dit que la Fed sera "bientôt" prête à relever ses taux

vendredi 20 novembre 2015 19h22
 

HEMPSTEAD, New York, 20 novembre (Reuters) - La Réserve fédérale américaine devrait "bientôt" être prête à relever ses taux d'intérêt, les banquiers centraux étant de plus en plus fermement convaincus que l'inflation repartira à la hausse et que l'emploi restera stable, a déclaré vendredi William Dudley, le président de la Fed de New York.

"Nous espérons que assez prochainement, nous seront raisonnablement confiants dans le fait que l'inflation rebondira vers son objectif de 2%", a-t-il dit à l'université Hofstra, ajoutant qu'il était "très logique" de s'attendre à ce que les conditions de la Fed en matière d'inflation et d'emploi soient "bientôt" remplies, permettant ainsi aux responsables monétaires de "commencer à penser à relever les taux d'intérêt à court terme".

"Je ne peux pas vous dire quand nous le ferons car cela dépendra des indicateurs", a ajouté le président de la Fed de New York, proche de la présidente de la Fed Janet Yellen et qui bénéficie d'un droit de vote permanent au comité de politique monétaire (FOMC). "Il nous reste un mois jusqu'à la prochaine réunion du FOMC et je propose d'attendre de voir ce que les indicateurs nous réservent dans les quatre semaines à venir."

Les "minutes" de la réunion d'octobre de la Fed publiées mercredi ont renforcé les anticipations, largement partagées par les investisseurs, d'un tour de vis monétaire dès la réunion des 15 et 16 décembre, le premier en dix ans, avant de se poursuivre à un rythme progressif.

Les marchés à terme intègrent désormais une probabilité à 72% d'une hausse des taux à l'issue de la réunion monétaire de décembre, alors que cette probabilité était de 64% mardi.

Concernant les attentats à Paris, William Dudley a estimé qu'il était difficile d'en prévoir l'impact économique, tout comme celui de la situation au Moyen-Orient dans son ensemble.

De son côté, le président de la Fed de Saint Louis, James Bullard, a noté que la banque centrale souhaiterait rétablir un peu plus de suspens concernant les variations de taux d'intérêt, d'une réunion de la Fed à l'autre, après le premier relèvement.

"Je crois que nous allons revenir à une époque où il y aura un peu plus d'incertitude concernant ce que le comité (de politique monétaire de la Fed) fera d'une réunion à l'autre," a-t-il dit à la presse après avoir prononcé un discours devant un groupe d'industriels à Fort Smith, dans l'Arkansas.

"J'accueillerais favorablement un tel retour parce qu'à mes yeux, c'est le fonctionnement normal de la politique monétaire."   Suite...