LEAD 1-France-L'offre de reprise de Rocca retenue pour la SNCM

vendredi 20 novembre 2015 17h05
 

* La moitié des effectifs en CDI disparaîtra

* Préavis de grève des personnels de la SNCM

* La décision du tribunal est exécutoire (Actualisé avec citations, précisions)

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE, 20 novembre (Reuters) - Le tribunal de commerce de Marseille a retenu vendredi l'offre de reprise de la SNCM présentée par le transporteur corse Patrick Rocca, qui prévoit le maintien de 873 des quelque 1.500 CDI actuellement employés par la compagnie maritime.

Dans le jugement de 62 pages que Reuters a obtenu, les juges notent que l'offre de Patrick Rocca, "dont le prix de cession est certes insuffisant", est néanmoins celle qui apparaît "la plus réaliste" et, surtout, celle qui "laisse augurer d'une situation sociale plus positive" que les autres.

"L'offre la moins critiquable et la plus cohérente paraît être celle présentée par M. Patrick Rocca", écrit le tribunal, qui précise qu'un nouveau rejet des offres l'aurait contraint à "prononcer la liquidation judiciaire sans cession".

La SNCM, dont l'actionnaire majoritaire est Transdev, coentreprise entre Veolia et la Caisse des dépôts, assure les dessertes entre la Corse et le continent, ainsi que des rotations sur le Maghreb.

L'offre de Patrick Rocca prévoit la création de la Compagnie maritime méridionale, qui doit se substituer à l'actuelle SNCM dans les 45 jours. Elle s'appuie sur les fonds propres de son groupe, lequel a réalisé un chiffre d'affaires de 81 millions d'euros en 2014 et présente une centaine de millions d'actifs.   Suite...