RWE n'exclut pas de se retirer du marché britannique

vendredi 20 novembre 2015 13h59
 

FRANCFORT, 20 novembre (Reuters) - Le groupe allemand RWE pourrait envisager de sortir du marché britannique s'il ne parvenait à redresser ses activités locales, qui ont plongé dans le rouge après des problèmes de facturation et une diminution rapide du nombre de ses clients, a déclaré à Reuters son directeur financier.

"Nous n'excluons pas catégoriquement d'ajuster notre portefeuille de pays", a dit Bernhard Günther en réponse à une question sur l'éventualité d'une cession de Npower, la filiale britannique.

Il a précisé qu'il faudrait attendre au moins 2017 pour que Npower renoue avec la rentabilité. Pour cette année, le groupe prévoit que sa filiale au Royaume-Uni enregistrera une perte d'environ 50 millions d'euros.

RWE avait annoncé la semaine dernière avoir perdu quelque 200.000 clients britanniques sur les neuf premiers mois de l'année, contre 100.000 sur le seul premier semestre, un chiffre qui avait alimenté une chute de 10% de son cours de Bourse.

Il compte désormais 5,4 millions de clients au Royaume-Uni.

Le marché britannique de l'électricité et du gaz se caractérise actuellement par l'émergence de petits opérateurs alternatifs locaux, qui séduisent une partie des clients lassés par les tarifs et les services des grands opérateurs nationaux.

Npower figure parmi les six principaux acteurs du marché au Royaume-Uni, qui en contrôlent au total environ 85%. (Tom Käckenhoff, Christoph Steitz and Vera Eckert; Marc Angrand pour le service français)