Le yuan pourrait peser moins qu'attendu dans le panier FMI-sces

jeudi 19 novembre 2015 17h02
 

19 novembre (Reuters) - Le yuan chinois pourrait faire son entrée dans le panier de devises de référence du Fonds monétaire international avec une pondération inférieure à la fourchette de 14% à 16% estimée par les économistes, a-t-on appris de plusieurs sources informées de l'évolution des discussions au sein du FMI.

Le Fonds devrait donner d'ici la fin du mois son feu vert à l'entrée de la monnaie chinoise dans ses "droits de tirage spéciaux" (DTS), accordant ainsi une victoire à Pékin, qui cherche depuis des années à placer le yuan (également appelé renminbi) sur un pied d'égalité avec le dollar, l'euro, la livre sterling et le yen.

Deux sources informées des discussions au sein du FMI ont rapporté que l'organisation envisageait de modifier le mode de calcul de la pondération de chacune des monnaies de son panier de référence pour réduire l'influence des volumes d'exportations.

Ce choix réduirait la pondération du yuan par rapport au mode de calcul actuel.

En juillet, les services du FMI avaient calculé que le mode actuel donnerait au yuan de 14% à 16% du panier du FMI; HSBC estime pour sa part le poids potentiel de la devise chinoise à 14%.

"Je dirais que c'est trop élevé", a dit une personne informée des discussions au sein du FMI à propos de ces estimations.

Une autre source, représentant un pays asiatique et qui a eu connaissance du rapport des services du FMI a déclaré: "C'est à peine un taux à deux chiffres, juste le minimum (pour atteindre un taux à deux chiffres)".

Le panier des DTS détermine la répartition des devises que des pays comme la Grèce peuvent recevoir du FMI dans le cadre de plans d'aide.

Depuis 2010, il est composé pour 41,9% du dollar américain, pour 37,4% de l'euro, pour 11,3% de la livre sterling et pour 9,4% du yen.

Le FMI s'est refusé à tout commentaire.

(Bureaux de Reuters; Marc Angrand pour le service français)