BCE-Le risque de rater 2% d'inflation a augmenté - compte-rendu

jeudi 19 novembre 2015 13h49
 

FRANCFORT, 19 novembre (Reuters) - Le risque que la Banque centrale européenne (BCE) n'atteigne pas son objectif d'inflation et que les mesures de politique monétaire actuellement en vigueur ne suffisent pas à faire remonter les prix a augmenté, montre jeudi le compte-rendu de la réunion de politique monétaire du 22 octobre.

Même si la politique accommodante de la BCE fonctionne, les réformes entreprises par les gouvernements de la zone euro et le programme de relance de la Commission européenne, surnommé le "plan Juncker", restent insuffisants, ajoute la banque centrale dans ce document.

Illustrant les débats en cours au sein du Conseil des gouverneurs, le compte-rendu explique que la BCE peut soit prendre acte du fait qu'elle n'est pas en mesure d'atteindre son objectif, soit prendre de nouvelles mesures. Il répète que l'institution est prête à agir si nécessaire et qu'elle réexaminera sa politique actuelle lors de sa réunion du 3 décembre.

"Une mise à jour mécanique par les services de la BCE de leurs prévisions de septembre (...) suggèrent des risques à la baisse pour le scénario de base de septembre", dit le compte-rendu.

"Le moment anticipé de la normalisation de l'inflation vers 2% devrait être de nouveau repoussé, comme cela a déjà été le cas dans des prévisions précédentes."

Cette évolution peut être "préoccupante", notamment parce que le rebond de l'inflation de base est lui aussi décevant, la répercussion sur l'inflation de base de la faiblesse des prix des matières premières étant rapide et prononcée.

"L'impact des facteurs externes et de l'incertitude croissance soulève la possibilité que les mesures prises par la BCE, en dépit de leur magnitude, pourraient ne pas susciter un élan suffisant dans l'environnement actuel pour parvenir à l'objectif ultime en termes de taux", conclut le compte-rendu.

(Balazs Koranyi; Marc Angrand pour le service français)