Sharp pourrait fermer ses usines TV qui lui restent à l'étranger

jeudi 19 novembre 2015 11h02
 

YAITA, Japon, 19 novembre (Reuters) - Sharp pourrait fermer les sites de production de téléviseurs qui lui restent à l'étranger mais il compte toujours que ce segment d'activité redevienne rentable l'an prochain, a déclaré l'un de ses responsables jeudi.

Fermer les usines en Chine et en Malaisie "pourrait venir à l'ordre du jour car la société envisage diverses mesures de restructuration", a dit Kenichi Kodani, directeur de la division englobant les téléviseurs, à la presse.

Sharp a vendu son usine de téléviseurs en Pologne l'an dernier et a convenu cette année de céder son site mexicain au chinois Hisense Group.

Kodani a précisé que sa division devrait dégager un bénéfice sur l'exercice qui débutera le 1er avril prochain en raison d'une forte demande au Japon de téléviseurs à définition ultra-élevée.

Pour ce qui concerne l'exercice en cours, clos le 31 mars prochain, Sharp projette pour cette division une perte d'exploitation de 13 milliards de yens (98,7 millions d'euros).

Jadis l'un des leaders des téléviseurs haut de gamme, Sharp n'a pas su innover suffisamment pour résister à la concurrence de ses concurrents asiatiques. (Makiko Yamazaki, Wilfrid Exbrayat pour le service français)