BOURSE-Korian recule, incertitude après le changement inattendu de DG

jeudi 19 novembre 2015 09h55
 

PARIS, 19 novembre (Reuters) - L'action Korian accuse jeudi matin la plus forte des quelques baisses du SBF 120 dans des volumes étoffés en Bourse, le marché sanctionnant le changement inattendu à la direction générale du gestionnaire français de maisons de retraite, source d'incertitude sur la stratégie du groupe.

A 09h39, le titre recule de 6,52% à 33,56 euros dans des volumes représentant 1,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le SBF 120 avance de 1,13% dans des volumes équivalents à 9% de leur moyenne journalière habituelle.

Korian a annoncé mercredi que son conseil d'administration avait décidé à l'unanimité de nommer Sophie Boissard au poste de directrice générale pour porter la nouvelle phase de la stratégie de croissance du gestionnaire français de maisons de retraite.

Sophie Boissard prendra ses fonctions le 26 janvier 2016 alors que le Conseil d'administration de Korian a mis fin au mandat de directeur général de Yann Coléou. Le président du groupe, Christian Chautard, assure, à titre intérimaire, la fonction de Président-Directeur Général de Korian.

"C'est un changement assez surprenant. Le marché considérait que le travail effectué par Yann Coléou était bon et la nouvelle feuille de route qui sera présentée par le nouveau management va devoir être très convaincante", commente un trader en poste à Paris.

"Il devait y avoir des tensions entre les principaux actionnaires et M. Coléou pour conduire à ce changement", ajoute l'opérateur de marché.

Sophie Boissard (45 ans) est membre du Comité exécutif du groupe SNCF depuis 2008 et a, précédemment, occupé différents postes à responsabilité dans la sphère publique, notamment au Conseil d'Etat, où elle s'est spécialisée dans les domaines de la santé publique, en particulier la tarification des établissements sanitaires et sociaux et la prise en charge de la dépendance.

"L'annonce du départ surprise du CEO, Yann Coléou, est une mauvaise nouvelle, d'autant que la société vient d'annoncer l'acquisition de Casa Reha. Une pause dans le développement est à craindre alors que les opportunités sont nombreuses", estime dans une note Natixis, qui a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "alléger".

Korian a annoncé la semaine dernière la signature du projet d'acquisition de Casa Reha, troisième opérateur de maisons de retraite en Allemagne, une étape "majeure" dans l'atteinte de l'objectif de la société d'un chiffre d'affaires de trois milliards d'euros en 2017. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)