LEAD 1-La Fed ancre les anticipations de hausse de taux en décembre

mercredi 18 novembre 2015 23h21
 

(Complété avec les cinq derniers §)

WASHINGTON, 18 novembre (Reuters) - Un noyau dur de responsables de la Réserve fédérale s'est rallié au scénario d'une hausse de taux en décembre lors de la réunion de politique monétaire d'octobre, mais les banquiers centraux ont aussi discuté du potentiel à long terme de l'économie américaine qui pourrait avoir baissé durablement, montre le compte rendu de la réunion publié mercredi.

Après un été marqué par des turbulences sur les marchés mondiaux parties de la Chine, la "plupart" des participants à la réunion des 27-28 octobre ont estimé que les conditions pour une hausse de taux "pourraient bien être remplies d'ici la prochaine réunion", lit-on dans le document.

La décision a été prise de faire une mention inhabituellement directe en ce sens dans le communiqué publié le 28 octobre afin de guider les anticipations des marchés qui pariaient jusque-là que la Fed attendrait 2016 pour commencer à relever ses taux, montrent encore les "minutes". Seuls quelques membres du comité de politique monétaire (Fomc) ont exprimé des craintes au sujet de cette formulation en estimant qu'elle engageait trop la banque centrale.

"Le système financier américain semble avoir surmonté les turbulences sur les marchés financiers mondiaux sans aucun signe de stress systémique", lit-on dans le texte. "La plupart des participants ont jugé que les risques baissiers en lien avec les développements économiques et financiers à l'étranger avaient diminué et ont estimé que les risques pour les perspectives de l'activité économique et du marché du travail (aux Etats-Unis) étaient pratiquement équilibrés".

Malgré ces perspectives positives à court terme, la Fed s'est montrée plus prudente pour le potentiel sous-jacent de l'économie américaine alors qu'elle s'apprête à resserrer sa politique monétaire pour la première fois en 10 ans.

"Quelques" membres du Fomc ont ainsi jugé que les taux risquaient de devoir rester bas longtemps et qu'il faudrait dans ce cas réfléchir à d'autres moyens d'agir sur l'économie.

Les minutes ont été bien accueillies à Wall Street, où l'indice Dow Jones a accru ses gains pour finir en hausse de 1,42%. Le message de la Fed est "positif en ce qu'il montre qu'elle est davantage confiante dans l'économie à présent", déclarait ainsi Randy Frederick, responsable du trading chez Charles Schwab à Austin (Texas).

La publication du compte rendu a fait grimper le dollar à un nouveau plus haut de sept mois face à un panier de devises mais le billet vert s'est ensuite stabilisé. Depuis un mois, sa hausse dépasse les 6%.   Suite...