Belgique-Feu vert au redémarrage de deux réacteurs nucléaires

mardi 17 novembre 2015 11h00
 

BRUXELLES, 17 novembre (Reuters) - L'autorité de sûreté nucléaire belge a autorisé mardi le redémarrage de deux réacteurs nucléaires à l'arrêt depuis plus d'un an après la découverte d'indications de défauts sur leur cuve.

Les réacteurs Doel 3 et Tihange 2 sont exploités par Electrabel, filiale du groupe français Engie.

Dans un communiqué, l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) belge explique qu'"une enquête approfondie a permis de déterminer qu'il s'agissait d'un problème de cloquage dû à l'hydrogène survenu lors du forgeage de l'acier des anneaux composant la cuve".

"L'AFCN a conclu qu'Electrabel a pu démontrer de manière convaincante que les microbulles d'hydrogène présentes dans les parois des cuves n'avaient pas d'impact inacceptable sur la sûreté des réacteurs", ajoute-t-elle.

Les deux réacteurs concernés représentent environ un tiers du parc nucléaire belge. Ils sont à l'arrêt depuis mars 2014 après la découverte de microfissures sur des cuves. Ils avaient été une première fois arrêtés en 2012 lorsque les premiers signes de fissures étaient apparus, avant d'être brièvement relancés en 2014.

(Robert-Jan Bartunek; Marc Angrand pour le service français)