L'hôtellerie parisienne souffre déjà des attentats

lundi 16 novembre 2015 19h34
 

PARIS, 16 novembre (Reuters) - Le taux d'occupation des hôtels parisiens a accusé une forte baisse samedi et dimanche au lendemain des attentats qui ont frappé la capitale, selon des données collectées par la société de conseil MKG Hospitality.

Le taux d'occupation a chuté de 20,8 et 23,1 points les nuits de samedi et dimanche (par rapport au même jour de semaine de l'année précédente) et le revenu par chambre disponible de 21,1% samedi et 28,5% dimanche, précise lundi soir MKG Hospitality dans un communiqué.

"L'impact des attentats de vendredi sur l'industrie apparaît nettement plus fort que celui des attaques du 7 janvier 2015", ajoute la société, relevant que la baisse du taux d'occupation n'avait alors pas dépassé 2,8 points les 9 et 10 janvier, pour un retrait maximum de 8,5% du revenu par chambre disponible.

"Les conséquences des attentats de vendredi sur l'industrie touristique semblent prendre une autre importance, à quelques jours de la Conférence sur le climat (...) et à quelques semaines des fêtes de fin d'année qui génèrent habituellement une forte activité dans les hôtels de la capitale", souligne MKG Hospitality.

Le communiqué :

bit.ly/1MxGPU3 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)