Grèce/Banques-Feu verts aux plans de recapitalisation d'Alpha et de Piraeus

dimanche 15 novembre 2015 16h29
 

ATHENES, 15 novembre (Reuters) - Alpha Bank et Piraeus Bank ont été autorisées au cours du week-end par leurs actionnaires à lever des fonds auprès du secteur privé pour combler une partie du manque en capitaux dévoilé à la fin du mois dernier par la Banque centrale européenne (BCE).

Samedi, Alpha Bank a dit prévoir de lever 1,55 milliard d'euros auprès des investisseurs via l'émission de nouvelles actions et Piraeus Bank a dit dimanche qu'elle visait 1,3 4 milliard d'euros dans le cadre d'un appel au marché.

Les deux banques sont détenues à respectivement 66,2% et 66,9% par le fonds hellénique de stabilité financière HFSF, qui s'est engagé à fournir les sommes nécessaires si jamais les investisseurs privés décident in fine de bouder les augmentations de capital prévues.

La BCE a annoncé le 31 octobre estimer à 14,4 milliards d'euros au maximum les besoins de capitaux des banques grecques dans l'hypothèse d'une nouvelle détérioration de la situation économique.

Alpha pourrait fermer le livre d'ordres de son appel au marché dès lundi et Piraeus dès mardi.

La Grèce et ses bailleurs de fonds de la zone euro sont parvenus à un accord sur de nombreux points du programme de réformes qu'Athènes doit mettre en oeuvre en échange de nouveaux prêts, a par ailleurs annoncé dimanche Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe.

L'aval préalable des créanciers internationaux aux réformes est nécessaire au versement de la prochaine tranche d'aide financière, d'un montant de deux milliards d'euros, qui doit être suivie d'une enveloppe de dix milliards pour la recapitalisation du secteur bancaire. (George Georgiopolous, Benoit Van Overstraeten pour le service français)