Le cognac tente de compenser aux USA le ralentissement chinois

dimanche 22 novembre 2015 15h26
 

par Martinne Geller

COGNAC, 22 novembre (Reuters) - Nouveaux produits, nouvelles campagnes promotionnelles, nouvelles cibles. Face au ralentissement chinois, les maisons de cognac redoublent d'efforts sur le marché américain pour tenter de gagner de nouvelles parts de marché au-delà de la communauté afro-américaine, déjà largement conquise.

Les quatre grands producteurs - LVMH (Hennessy), Rémy Cointreau (Rémy Martin), Pernod Ricard (Martell) et Beam Suntory (Courvoisier) - se sont tournés vers les marchés occidentaux après la vaste campagne anticorruption de Pékin, qui a lourdement pesé sur leurs ventes après une décennie flamboyante.

Si, en France, le cognac conserve son image de digestif dégusté au coin du feu, il bénéficie aux Etats-Unis d'une image beaucoup plus jeune et urbaine, fruit d'années de marketing et de campagnes publicitaires visant avant tout la communauté afro-américaine.

Celle-ci a représenté à elle seule jusqu'à 60% à 70% de la consommation du marché américain, le premier du monde, selon des dirigeants du secteur et des analystes.

Désormais, la Chine ne jouant plus le rôle de moteur de la croissance, les maisons de cognac cherchent à séduire de nouvelles catégories de consommateurs.

"Nous ne voulons pas que le cognac soit réservé à une seule catégorie", explique Augustin Depardon, directeur exécutif de Rémy Martin. Une nouvelle campagne publicitaire de la marque dans laquelle figure l'acteur hollywoodien Jeremy Renner vise ainsi une audience plus large.

LE COGNAC NE PÈSE QUE 2% DU MARCHÉ AMÉRICAIN   Suite...