Grèce-La contraction du PIB bien moins forte qu'attendu au T3

vendredi 13 novembre 2015 11h28
 

ATHENES, 13 novembre (Reuters) - L'économie grecque a subi une contraction nettement moins violente qu'attendu au troisième trimestre, une période pourtant dominée par les incertitudes sur la dette et les mesures de contrôle des capitaux qui ont handicapé l'activité, montrent les chiffres officiels publiés vendredi.

Le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,5% sur juillet-septembre selon les données corrigées des variations saisonnières (CVS) publiées par l'institut national de la statistique Elstat, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une chute de 2,7%.

L'institut a toutefois révisé en baisse la croissance du deuxième trimestre, à 0,4% contre 0,9% annoncé auparavant.

En rythme annuel, le PIB grec a baissé de 0,4% au troisième trimestre alors que les économistes tablaient sur une contraction de 1,9%.

(George Georgiopoulos et Michele Kambas; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)