LEAD 1-Enel confirme ses objectifs après un Ebitda en hausse

vendredi 13 novembre 2015 09h05
 

(Actualisé avec précisions)

MILAN, 13 novembre (Reuters) - Le groupe italien Enel a confirmé vendredi ses objectifs annuels après avoir annoncé une hausse de 4,9% de son excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) sur neuf mois à la faveur de la performance de sa filiale verte et de ses opérations en Espagne et en Amérique latine en particulier.

La première société italienne de services aux collectivités, controlée par l'Etat, a publié un EBE de 12,161 milliards d'euros, dépassant le consensus d'analystes de 11,552 milliards qu'elle avait elle-même fourni.

Des opérations en cours et sa capacité de génération de trésorerie permettent également à Enel de maintenir sa politique de dividende et de confirmer ses objectifs pour 2015.

"La réalisation de notre plan stratégique est en bonne voie, avec une réduction des coûts, une génération de trésorerie (...) et un programme de rotation d'actifs plus rapides que prévu", a déclaré son administrateur délégué Francesco Starace.

Enel, qui s'est engagée à céder cinq milliards d'euros d'actifs, table sur un EBE cette année d'environ 15 milliards d'euros, en baisse par rapport à l'année dernière.

La faiblesse de la demande et une montée en puissance des énergies renouvelables ont pesé sur les opérateurs de centrales à combustibles fossiles dans l'ensemble des pays européens.

Enel, qui a récemment fait savoir qu'il fermerait 23 centrales en Italie, a par ailleurs passé des charges de dépréciation de 1,6 milliard d'euros sur ses actifs russes, slovaques et roumains.

Francesco Starace, ancien patron d'Enel Green Power , mise sur le développement des énergies vertes, ainsi que sur le développement de réseaux électriques numériques et sur les marchés émergents pour tirer la croissance du groupe.

Le deuxième groupe de services aux collectivités en Europe en termes de capacités installées a laissé entendre fin octobre qu'il pourrait racheter les 31% d'Enel Green Power qu'il ne détient pas encore pour contribuer à alimenter sa croissance et sa génération de trésorerie.

Jeudi, le conseil d'administration d'Enel a aussi donné son feu vert pour la création d'une société destinée à aider à la construction d'un réseau national de télécommunications à haut débit qui serait ouverte à tous les opérateurs. (Stephen Jewkes, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)