LEAD 1-Lufthansa promet un retour à la normale de ses vols samedi

jeudi 12 novembre 2015 19h06
 

(Actualisé avec retrait du recours en référé de Lufthansa, cours de Bourse)

BERLIN, 12 novembre (Reuters) - Lufthansa a promis un retour à la normale de ses activités samedi après une grève de près d'une semaine de son personnel de cabine, qui devrait encore la contraindre à annuler 941 vols vendredi.

La compagnie allemande a retiré jeudi, à la dernière minute, son recours en référé déposé auprès d'un tribunal allemand après que celui-ci a indiqué qu'il était peu probable qu'il invalide la décision d'une juridiction inférieure autorisant le personnel navigant à poursuivre son mouvement social.

Parallèlement, le syndicat UFO du personnel navigant commercial a annoncé qu'il soumettrait vendredi à la direction de nouvelles propositions susceptibles de mettre fin au conflit.

Son secrétaire général, Nicoley Baublies, s'est refusé à toute précision sur le contenu de cette offre. Le syndicat a appelé à manifester vendredi à la mi-journée à l'aéroport de Francfort.

"Si rien ne bouge à la direction, il faudra peut-être que nous disions qu'il y aura de nouvelles grèves", a dit Baublies.

Lufthansa, qui dit devoir réduire ses coûts pour faire face à la concurrence des compagnies à bas coûts et de celles du Golfe, s'est dite ouverte à une médiation à condition que le syndicat annule son mot d'ordre de grève.

La compagnie estime que 111.000 passagers seraient affectés par les annulations de vols de vendredi, qui porteraient à 4.700 le nombre total des vols annulés depuis le début du mouvement.

"Tous les vols long-courriers prévus samedi seront en mesure de décoller", a-t-elle précisé.

La compagnie dit que la grève lui coûte au moins 10 millions d'euros par jour. Son président du directoire, Carsten Spohr, a dû prendre un vol de la compagnie concurrente Air Berlin pour se rendre de Berlin à Munich cette semaine.

Le titre Lufthansa a terminé la séance en baisse de 0,37% à 13,42 euros en Bourse de Francfort. (Victoria Bryan, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)