France-La hausse des ventes de logements neufs se poursuit

jeudi 12 novembre 2015 12h54
 

PARIS, 12 novembre (Reuters) - Les ventes des promoteurs ont encore augmenté de 18% au troisième trimestre en France, à 25.247, toujours tirées par l'investissement locatif qui poursuit son spectaculaire rebond depuis la refonte de son dispositif fiscal fin 2014, selon les chiffres publiés jeudi par la profession.

La progression du troisième trimestre marque toutefois un léger ralentissement par rapport au deuxième, marqué par une progression de 23% de ses ventes de logements neufs.

La Fédération des promoteurs immobiliers, qui représente 90% du marché français, fait état d'un bond de 27,3% des ventes au détail de logements (hors logements vendus en bloc et résidences de services) par rapport au troisième trimestre 2013, qui marquait un point bas.

Dans la continuité du premier semestre, les ventes de logements neufs aux investisseurs ont bondi de 55,5% grâce aux effets du nouveau dispositif Pinel.

Mais les ventes en accession à la propriété n'ont progressé que de 4,7% sur le trimestre, leur part dans les ventes au détail tombant à 46% contre 55% un an plus tôt, selon les chiffres de la Fédération des promoteurs immobiliers.

Elles reculent même de 4,9% en Ile-de-France, à la suite de la précédente réforme du prêt à taux zéro de 2014 que le gouvernement vient tout juste de corriger.

Toujours selon la FPI, la progression globale des ventes reste nettement supérieure à celle de l'offre, en hausse de seulement 10,2% au troisième trimestre avec 18.987 mises en vente, un décalage qui témoigne selon elle de la difficulté des promoteurs à lancer de nouveaux projets.

Elle invoque pour cela la recrudescence des recours en annulation, qu'elle estime actuellement autour de 30.000, l'allongement des durées préalables à l'instruction des permis de construire ou la rareté du foncier disponible.

En conséquence, le stock de logements neufs disponibles ne représente plus que 11,8 mois de commercialisation au rythme de vente des douze derniers mois, contre 15,2 un an plus tôt.   Suite...