November 11, 2015 / 5:39 PM / 2 years ago

Apax et CVC intéressés par T-Mobile Nederland-sources

3 MINUTES DE LECTURE

* Les offres initiales attendues pour le 16 novembre

* T-Mobile NL valorisé jusqu'à trois milliards d'euros

* Iliad, Liberty Global pourraient aussi se manifester

par Arno Schuetze et Pamela Barbaglia

11 novembre (Reuters) - La filiale néerlandaise T-Mobile Nederland de Deutsche Telekom intéresse les fonds de capital-investissement Apax et CVC, qui mettent la dernière touche à leurs offres concurrentes, a-t-on appris auprès de sources proches du dossier.

T-Mobile NL, troisième opérateur de téléphonie mobile aux Pays-Bas derrière KPN et Vodafone, pourrait être valorisé jusqu'à trois milliards de dollars dans le cadre du processus d'enchères orchestré par Credit Suisse, ont indiqué les sources.

Les parties intéressées ont jusqu'au 16 novembre pour soumettre des offres indicatives.

D'autres firmes d'investissement, comme les fonds américains Bain Capital et Providence, devraient aussi faire connaître leur intérêt selon les sources.

Il reste à voir si des acteurs des télécoms ou câblo-opérateurs se manifesteront également, certaines sources n'excluant pas des candidatures d'Iliad, le groupe de Xavier Niel, ou de l'américain Liberty Global.

Deutsche Telekom envisage de vendre la branche néerlandaise de sa filiale T-Mobile dans le cadre de son recentrage sur ses activités d'opérateur intégré de télécommunications, a-t-on appris le mois dernier.

Le marché néerlandais est hautement concurrentiel et les consommateurs se reportent en masse sur les offres convergentes incluant téléphonie fixe et mobile. Le lancement, mercredi, d'un service de téléphonie mobile par l'opérateur local Tele2 vient encore renforcer les pressions sur les prix.

Deutsche Telekom, Liberty Global et les différents fonds de private equity n'ont pas souhaité commenter cette information. Personne n'a pu être joint dans l'immédiat chez Iliad.

T-Mobile NL a vu son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) baisser de 17% sur les neuf premiers mois de l'année, à 382 millions d'euros.

Paul Marsch, analyste chez Berenberg, estime que la société pouvait être valorisée six fois son Ebitda, qui serait de 520 millions d'euros sur l'ensemble de 2015, contre 630 millions en 2014, si le rythme de baisse de 17% est le même au quatrième trimestre.

"Ce multiple de six aux Pays-Bas (...) fera peut-être froncer quelques sourcils compte tenu d'un ratio plus proche de huit pour le secteur européen des télécoms, mais la filiale néerlandaise de Deutsche Telekom sous-performe dans un marché où le lancement du service 4G de Tele2 va renforcer les tensions concurrentielles", écrivait-il dans une note récente.

Tim Höttges, le président du directoire de Deutsche Telekom, a confirmé la semaine dernière que le groupe envisageait différentes options pour T-Mobile NL, parmi lesquelles un partenariat, une fusion ou un échange avec une participation minoritaire dans un autre groupe. (avec les contributions de Harro ten Wolde à Francfort et de Leila Abboud à Paris, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below