USA-Trois inculpations pour piratage informatique chez JPMorgan

mardi 10 novembre 2015 18h29
 

NEW YORK, 10 novembre (Reuters) - La justice américaine a annoncé mardi avoir inculpé trois personnes pour leur rôle dans une attaque informatique de grande ampleur qui a visé l'an dernier la banque JPMorgan Chase et dans des opérations de piratage touchant plusieurs établissements financiers et des organes de presse financière.

Gery Shalon, Joshua Samuel Aaron et Ziv Orenstein ont fait l'objet de 23 inculpations pénales, notamment pour piratage informatique, fraude boursière, fraude électronique, vol d'identité, paris illégaux sur internet et association de malfaiteurs en vue de blanchiment d'argent.

Parmi les victimes dans ce dossier figurent des sociétés de services financiers à New York, Boston, Omaha dans l'Etat du Nebraska, St. Louis dans le Missouri, Charlotte en Caroline du Nord et ailleurs, précise le dossier d'inculpation.

Gery Shalon et Ziv Orenstein, de nationalité israélienne, ont été arrêtés en juillet, tout comme Joshua Samuel Aaron, un ressortissant américain qui a vécu à Moscou et Tel Aviv, ont ajouté les autorités américaines.

Le piratage des réseaux informatiques de JPMorgan a affecté les données de 83 millions de ses clients -- 76 millions de ménages et sept millions de petites et moyennes entreprises -- ce qui en fait la plus lourde infraction de ce type jamais commise.

JPMorgan a confirmé mardi que l'inculpation était bien liée à cette attaque, tout en ajoutant que la banque coopérait avec la justice américaine pour lutter contre la cybercriminalité.

Selon une source judiciaire, leurs victimes incluent aussi le Wall Street Journal et les courtiers Scottrade et E*Trade Financial.

Dow Jones, l'éditeur du Wall Street Journal, a confirmé dans un communiqué que les inculpations annoncées mardi portaient entre autres sur un vol de données révélé par la société le 9 octobre.

(Jonathan Stempel et Nate Raymond, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)