9 novembre 2015 / 13:37 / dans 2 ans

LEAD 1-Le gouvernement britannique annonce des coupes budgétaires

(Actualisé après le discours d‘Osborne)

LONDRES, 9 novembre (Reuters) - Le ministre des Finances britannique George Osborne a dévoilé lundi une série de coupes budgétaires dans le cadre d‘un programme d‘austérité de 37 milliards de livres (52 milliards d‘euros) destiné à transformer le déficit du pays en excédent d‘ici 2020.

Les ministères des Transports, de l‘Environnement, des Collectivités locales et des Finances verront leurs crédits de fonctionnement, hors investissements d‘équipement, baisser en moyenne de 8% sur les quatre prochaines années. Ces quatre ministères représentent environ 22,5 milliards de livres sur un total de 337 milliards de dépenses publiques de fonctionnement.

George Osborne, qui est considéré comme le mieux placé pour succéder au Premier ministre David Cameron, semble vouloir réaffirmer sa crédibilité de bon gestionnaire de l‘économie après avoir essuyé à la fin du mois dernier une défaite parlementaire au sujet de la baisse des dépenses de prestations sociales.

L‘économie britannique a renoué avec une croissance soutenue depuis quelques années mais George Osborne est accusé par l‘opposition de freiner cette expansion en mettant l‘accent sur les réductions des dépenses.

Les détracteurs du chancelier de l‘Echiquier rappellent aussi qu‘il n‘est pas parvenu à tenir sa promesse d‘un effacement du déficit budgétaire britannique dès 2015.

Le déficit atteint 4,9% du produit intérieur brut pour l‘année fiscale 2014/2015, l‘un des plus lourds déficits parmi les économies les plus avancées.

“Jusqu‘à présent, le bilan décevant d‘Osborne a consisté à ramener les investissements au niveau le plus faible de toutes les économies développées, et d‘avoir enregistré la plus faible reprise économique”, a estimé John McDonnell, porte-parole du Parti travailliste pour les questions financières.

Répondant aux critiques, George Osborne a assumé lundi dans un discours sa volonté de réduire les dépenses.

“Si notre pays ne réduit pas son déficit, ce déficit sera la ruine de notre pays”, a-t-il dit.

“C‘est pourquoi, pour la sécurité économique de chaque famille en Grande-Bretagne, la pire chose que nous puissions faire en tant que pays est de perdre notre calme.”

Les coupes seront confirmées lors d‘un passage en revue des dépenses, prévu le 25 novembre, qui prévoit un total de 20 milliards de livres de baisses de dépenses gouvernementales d‘ici 2020.

Visant un surplus de 10 milliards de livres d‘ici 2020, George Osborne veut également économiser 12 milliards de livres sur les dépenses de prestations sociales et récupérer cinq milliards en réduisant l‘évasion fiscale. (William James, Benoit Van Overstraeten et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below