Verizon envisage de céder ses services aux entreprises-sources

vendredi 6 novembre 2015 22h50
 

NEW YORK, 6 novembre (Reuters) - Verizon Communications envisage de vendre sa division de services aux entreprises, qui pourrait être valorisée jusqu'à 10 milliards de dollars (9,3 milliards d'euros), dans le but de recentrer ses activités, a-t-on appris de sources proches du dossier.

La cession inclurait les activités correspondant à l'ex-MCI, racheté en 2006 pour 8,4 milliards, qui fournit des services de télécommunications fixes et d'accès internet à de grandes entreprises, ainsi que Terremark, sa filiale de centres de données acquise en 2011 pour 1,4 milliard, ont précisé les sources.

Ces activités peinent à s'adapter à l'essor de l'informatique dématérialisée, le "cloud", ainsi qu'au poids croissant de nouveaux acteurs des télécommunications, comme Alphabet ou Amazon.

Les actifs de services aux entreprises de Verizon pourraient être difficiles à scinder et un acquéreur éventuel devrait sans doute conclure des accords commerciaux avec le groupe, ont expliqué certaines des sources.

Verizon continue de réfléchir au moyen d'organiser cette vente et aucun accord n'est imminent, ont précisé les sources.

L'opérateur CenturyLink a eu des discussions avec Verizon plus tôt cette année en vue du rachat de certains actifs mais aucun accord n'a pu être conclu, ont dit les sources. CenturyLink a annoncé cette semaine qu'il étudiait différentes options pour ses propres centres de données, y compris celle d'une vente.

Citigroup conseille Verizon sur la possibilité d'une vente de ces activités, qui réalise un excédent brut d'exploitation (Ebitda) annuel d'environ deux milliards de dollars.

Verizon, Citigroup et CenturyLink ont refusé de commenter ces informations.

En février, Verizon a vendu des activités de télécommunications résidentielles fixes à Frontier Communications pour 10,54 milliards de dollars; il a ensuite cédé des relais pour plus de cinq milliards de dollars.

(Liana B. Baker et Greg Roumeliotis; Marc Angrand pour le service français)