LEAD 1-Toyota se lance à son tour dans la voiture autonome

vendredi 6 novembre 2015 12h43
 

(Actualisé avec des précisions)

TOKYO, 6 novembre (Reuters) - Toyota a annoncé vendredi son intention de fonder dans la Silicon Valley une société de recherche & développement dédiée à l'intelligence artificielle et qui emploiera dans les 200 personnes, ayant en ligne de mire le concept de voiture autonome.

Le constructeur automobile japonais a précisé qu'il allait investir un milliard de dollars (919 millions d'euros) sur cinq ans en R&D, alors qu'il s'était montré jusque là beaucoup plus circonspect sur le chapitre de la conduite autonome.

"Je disais jusque là que nous nous mettrions à la conduite autonome seulement si les voitures en question battaient l'homme dans une course de 24 heures", a déclaré le président Akio Toyoda, lors d'une conférence de presse.

"J'ai changé d'avis lorsque je me suis retrouvé impliqué dans la planification des JO de 2020 et des Jeux Paralympiques (à Tokyo)", a-t-il ajouté, expliquant avoir eu une prise de conscience de la nécessité de tels types de véhicules pour les personnes âgées et les handicapés.

Des groupes de la Silicon Valley tels qu'Alphabet, l'ex-Google, et Apple tentent une percée dans l'automobile, engageant des experts pour faire de la voiture autonome une réalité peut-être dans les cinq ans.

Gill Pratt, un ancien professeur du MIT désigné directeur général de l'institut de recherches Toyota, a souligné que la course à la voiture autonome était à peine lancée et qu'il restait bien des obstacles à surmonter en termes de sécurité.

"Au début d'une course de voitures, on peut très bien être mal placé (...) mais la course est très longue; qui peut savoir qui la gagnera?", a-t-il dit.

(Hideyuki Sano, Benoît Van Overstraeten et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)