Le PM canadien ne ferme pas la porte à une aide à Bombardier

vendredi 6 novembre 2015 06h10
 

TORONTO, 6 novembre (Reuters) - Le Premier ministre canadien Justin Trudeau déclaré jeudi qu'il ne fermait pas la porte à une éventuelle aide de l'Etat à Bombardier, dont l'endettement a fortement augmenté ces dernières années en raison notamment de multiples retards et dépassements de budget subis par son programme d'avion de 100 places CSeries.

Le nouveau chef du gouvernement, arrivé au pouvoir après la victoire du parti libéral canadien aux élections législatives du 19 octobre, a précisé qu'il attendrait les recommandations du ministre de l'Innovation Navdeep Bains, chargé du dossier.

La semaine dernière, la province du Québec, où est basé Bombardier, a annoncé son intention d'investir un milliard de dollars (915 millions d'euros) dans le programme CSeries.

Prié de dire ses intentions au sujet de Bombardier, Justin Trudeau a déclaré à Radio-Canada :"Je n'ouvre ni ne ferme la porte (à une aide)."

"C'est le ministre qui va examiner ceci. Il s'agit d'une affaire importante à prendre en considération, mais ce sera fait en fonction des intérêts du Canada, des Canadiens et de notre économie, pas sur la base d'intérêts politiques." (David Ljunggren, Benoit Van Overstraeten pour le service français)