LEAD 3-Brésil-Une ville dévastée par la rupture d'un barrage

vendredi 6 novembre 2015 13h14
 

(bilan actualisé, précisions)

MARIANA, Brésil, 6 novembre (Reuters) - Un barrage retenant les eaux usées issues d'une mine de fer détenue par Vale et BHP Billiton au Brésil a cédé jeudi, inondant une ville et faisant au moins deux morts et des dizaines de disparus, ont annoncé les autorités.

Un porte-parole des pompiers dépêchés sur place a fait état d'une trentaine de blessés tout en prévenant que le bilan risquait de s'alourdir.

"En réalité, il y en a beaucoup plus, mais nous ne pouvons pas le confirmer. Nous ne savons même pas si nous retrouverons tout le monde", a déclaré Adão Severino Junior.

La presse locale a de son côté fait état d'une quinzaine de morts et de 45 disparus.

L'entreprise minière Samarco, coentreprise détenue par les géants Vale et BHP Billiton, a précisé dans un communiqué ne pas avoir encore réussi à déterminer les causes de l'incident ni l'étendue des dégâts à la mine de Germano, située non loin de la ville de Mariana, dans l'Etat du Minas Gerais.

Lors d'une conférence de presse organisée à Melbourne, le directeur général de BHP Billiton, Andrew MacKenzie, a déclaré à son tour qu'il était encore difficile d'établir un bilan et de déterminer les causes de la catastrophe.

"Ce qui s'est passé s'est en grande partie déroulé dans l'obscurité", a-t-il dit à des journalistes.

"A l'aube, nous en saurons bien davantage et nous vous informerons des développements."   Suite...