La Fed a réussi à modifier les anticipations du marché-Lockhart

jeudi 5 novembre 2015 20h00
 

5 novembre (Reuters) - La Réserve fédérale cherchait, dans son dernier communiqué de politique monétaire, à convaincre les investisseurs de la possibilité d'une hausse de taux en décembre et elle y est manifestement parvenue, a déclaré jeudi Dennis Lockhart, président de l'antenne d'Atlanta de la banque centrale.

"A l'entame de cette réunion (d'octobre), j'estimais qu'un bon résultat serait que les anticipations s'alignent avec l'opinion qu'un 'lift-off' à notre prochaine réunion de décembre soit une possibilité, mais non une certitude", a-t-il déclaré selon le texte d'un discours devant être lu à une conférence n Suisse.

"Je suis satisfait de voir que cela a été accompli."

La décision finale sur une première hausse de taux depuis dix ans - qualifiée de "décollage" (lift-off) par les Américains - reste tributaire des données économiques des prochaines semaines et aussi de la survenue éventuelle de nouveaux risques, comme cela avait été le cas en août quand les turbulences sur les marchés mondiaux ont amené la Fed à couper court aux anticipations de resserrement à sa réunion de septembre, a souligné Dennis Lockhart.

A son avis toutefois, les arguments en faveur d'un resserrement monétaire ne feront que se renforcer d'ici la réunion de la mi-décembre.

"A ce stade, mon analyse est que l'économie américaine est probablement dans une phase de croissance supérieure au potentiel, avec une poursuite de l'amélioration du marché du travail et une tendance inflationniste sous-jacente qui ne s'éloigne pas de l'objectif (de 2% de la Fed) même si elle n'évolue pas non plus rapidement dans cette direction", a-t-il dit. "Je pense que les arguments en faveur d'un lift-off continueront de se renforcer."

Une fois le mouvement enclenché, le rythme de hausse de taux sera certainement "très graduel", a-t-il ajouté, faisant écho aux propos tenus la veille par la présidente de la Fed Janet Yellen. (Howard Schneider, Véronique Tison pour le service français)