La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 5 novembre 2015 18h18
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 5 novembre (Reuters) - Les valeurs à la Bourse de
Paris où l'indice CAC 40 a clôturé sous la barre des
5.000 points après l'avoir franchie en séance avec un plus haut
à 5.008,06 points. Il finit en hausse de 0,64% à 4.980,04 points
au terme d'une séance marquée par une avalanche de résultats
d'entreprises.
   
    * SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a gagné 3,97% à 44,145 euros 
alors que CRÉDIT AGRICOLE (-8,28% à 10,795 euros) a
accusé la plus forte baisse du CAC 40, le premier ayant publié
des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu quand le second
a déçu les investisseurs. CASA a saisi l'AMF.
 
    De son côté, NATIXIS s'est adjugé 5,16% à 5,793
euros après avoir enregistré des revenus en hausse au troisième
trimestre. 
    
    * EURONEXT (+8,47% à 42,5 euros) a signé la plus
forte hausse du SBF 120, l'opérateur boursier ayant
atteint avec un an d'avance son premier groupe d'objectifs de
moyen terme et fait état de résultats trimestriels meilleurs
qu'attendu. 
    
    * VEOLIA (+6,54% à 22,565 euros) a signé la 2e plus
forte hausse du CAC 40 après avoir renoué avec la croissance
organique au troisième trimestre sur fond de résultats en nette
hausse à fin septembre. 
    
    * LEGRAND a progressé de 4,14% à 52,55 euros après
avoir fait état d'une croissance organique meilleure qu'attendu
au troisième trimestre et d'objectifs jugés rassurants par les
investisseurs après plusieurs avertissements dans le secteur.
 
    
    * SANOFI (+1,61% à 93,28 euros) a annoncé la
signature d'un accord de licence mondial avec le groupe
sud-coréen Hanmi Pharmaceutical pour le
développement d'un portefeuille d'antidiabétiques expérimentaux
à longue durée d'action. Le groupe présente
vendredi sa stratégie à l'horizon 2020.

    * RENAULT a gagné 2,07% à 92,88 euros. Les
administrateurs indépendants du groupe ont rappelé dans un
communiqué que l'alliance avec Nissan était essentielle
à la pérennité de Renault et que l'adoption des droits de vote
doubles était de nature à la déstabiliser. 
        
    * EDF, 2e plus forte baisse du CAC 40, a cédé 7,86%
à 16,05 euros, la publication trimestrielle, l'annonce du
versement d'un acompte sur dividende et d'une réflexion sur RTE,
sa filiale chargée du réseau français, ayant été éclipsées par
des commentaires pessimistes de Goldman Sachs, qui a abaissé sa
recommandation. 
    
    * ALSTOM a abandonné 5,84% à 29,18 euros au
lendemain d'une hausse de 4,1% consécutive à l'annonce d'un
programme de rachat d'actions de 3,2 milliards d'euros. Alstom a
par ailleurs réaffirmé qu'il n'avait pas l'intention de procéder
à des acquisitions d'envergure bien que la vente de son pôle
Energie à l'américain General Electric lui permette de se
désendetter. 
    
    * CGG (-14,07% à 3,451 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120 après une publication
trimestrielle marquée par une accélération de son plan de
transformation, des dépréciations massives et la perspective
d'une éventuelle augmentation de capital. 
    
    * Les VALEURS liées aux MATIÈRES PREMIÈRES ont perdu du
terrain, la hausse du dollar ayant pesé sur les cours des métaux
et du pétrole et, in fine, sur la demande.
    ARCELORMITALL a lâché 4,58% à 4,978 euros, TECHNIP
 3,7% à 50,01 euros. Hors CAC, VALLOUREC a
abandonné 8,54% à 10,12 euros et MAUREL & PROM 6,34% à
3,356 euros.
    
    * BUREAU VERITAS a chuté de 7,19% à 19,35 euros au
lendemain de l'avertissement lancé par le spécialiste des
services d'évaluation de conformité et de certification sur son
chiffre d'affaires organique pour 2015. 
       
    * CNP ASSURANCES (-4,11% à 12,715 euros) a fait
état de résultats en hausse pour les neuf premiers mois de
l'année mais ses comptes ont subi l'impact de la dévaluation du
real au Brésil, son deuxième marché après la France.
 
    
    * SOLOCAL GROUP (-2,52% à 8,627 euros) a abaissé
ses perspectives de croissance du chiffre d'affaires mais relevé
ses objectifs de rentabilité sur le périmètre des activités
poursuivies pour 2015 et fait état d'une activité trimestrielle
meilleure qu'attendu. 
        
    * UBISOFT a avancé de 2,11% à 27,77 euros. Son PDG
a réaffirmé qu'il ne voyait pas quelles synergies pourraient
être mises en place avec Vivendi et a confirmé les
objectifs financiers du développeur français de jeux vidéo pour
l'exercice 2015-2016. 
    
    * INNATE PHARMA a gagné 2,69% à 14,5 euros après
l'annonce par la société biopharmaceutique d'une activité en
ligne avec ses projets de développement. 
    
    * ADOCIA a pris 2,33% à 81,13 euros au lendemain
de résultats d'étude clinique positifs pour la plate-forme
BioChaperone de la société de biotechnologie. 
    
    * TRANSGENE s'est adjugé 3,64% à 3,13 euros au
lendemain de l'annonce par la société biopharmaceutique d'une
première étude chez l'homme pour son candidat d'immunothérapie
ciblée TG1050 contre l'infection chronique par le virus de
l'hépatite B. 
    
    * GFI INFORMATIQUE a gagné 2,27% à 6,32 euros au
lendemain de l'annonce d'une solide progression du chiffre
d'affaires de la SSII, optimiste tant pour la fin de l'année que
pour ses perspectives en 2016. 
    
    * CELLECTIS a bondi de 11,08% à 36,1 euros dans
un volume d'échanges représentant huit fois sa moyenne
quotidienne sur Alternext, après avoir annoncé jeudi la
présentation prochaine de données encourageantes concernant
l'UCART19, le premier produit candidat de la société de
biopharmacie dans le domaine des cellules thérapeutiques par
lymphocytes CAR-T. 

 (Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)