LEAD 1-EELV soutient les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes

mercredi 4 novembre 2015 18h31
 

(Actualisé avec délégation d'EELV, précisions)

NOTRE-DAME-DES-LANDES, Loire-Atlantique, 4 novembre (Reuters) - P lusieurs responsables d'Europe Ecologie-Les Verts, dont Emmanuelle Cosse et Cécile Duflot, se sont rendus mercredi à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour témoigner leur "soutien indéfectible" aux opposants au projet d'aéroport.

La délégation d'EELV a effectué cette visite alors que les travaux sont en passe de reprendre après deux ans de suspension, comme l'a réaffirmé le Premier ministre, Manuel Valls, à l'Assemblée nationale.

"Ce projet n'a aucun sens, il est anti-écologique et inutile économiquement", a déclaré aux journalistes Cécile Duflot, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, après avoir rencontré les militants de l'Acipa, principale association d'opposants historiques au projet d'aéroport.

"Une opération de communication indigne est en train d'être menée, qui consiste à dire que les paysans qui cultivent ces terres depuis des générations sont une minorité violente, est un parfait scandale", a ajouté la députée de Paris.

Lors de la séance de questions au gouvernement, Manuel Valls a jugé qu'il était " inacceptable et inimaginable qu'une minorité d'individus ultra-violents puissent empêcher l'application des décisions de justice et aller contre l'intérêt général".

A Notre-Dame-des-Landes, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, s'est défendue de faire de la "politique politicienne" à l'approche des élections régionales.

"L'engagement contre Notre-Dame-des-Landes, il n'est pas récent: cela fait des dizaines d'années que les militants écologistes sont engagés aux côtés d'habitants du coin", a-t-elle dit aux journalistes.

"Nous allons poursuivre cette lutte longue, harassante, coûteuse en termes d'énergies et de moral, comme nous l'avons menée dans l'ombre pendant des années", a ajouté Emmanuelle Cosse.   Suite...