Le chinois JD.com veut une enquête sur son concurrent Alibaba

mardi 3 novembre 2015 14h18
 

PEKIN/SHANGHAI, 3 novembre (Reuters) - Le site chinois de commerce en ligne JD.com a saisi les autorités de la concurrence en Chine pour solliciter officiellement l'ouverture d'une enquête sur son concurrent Alibaba Group Holding.

JD.com s'appuie sur une règle entrée en vigueur le 1er octobre par laquelle l'administration publique de l'industrie et du commerce interdit aux sites de commerce en ligne d'empêcher ou de limiter la participation de leurs commerçants à des campagnes promotionnelles sur d'autres plateformes.

Dans sa lettre, JD.com dit avoir été informé par des utilisateurs du fait qu'Alibaba, leader du secteur en Chine, "contraint les commerçants" à avoir recours exclusivement à une seule plateforme de commerce en ligne lors de tels événements.

Si des commerçants choisissent de participer à certaines campagnes promotionnelles sur Tmall, un site d'Alibaba, lors de la journée des célibataires organisée aux alentours du 11 novembre, ils "ne sont pas autorisés" à passer par d'autres plateformes sur la même période, sous peine de voir "Alibaba appliquer des punitions ou des sanctions", accuse JD.com en disant s'appuyer sur des témoignages de commerçants.

Porte-parole d'Alibaba, Rico Ngai a déclaré à Reuters: "Nous démentons fermement ces accusations. Alibaba salue la concurrence car elle profite aux consommateurs, aux marchands et aux prestataires de services."

Il n'a pas été possible de joindre les autorités. (Paul Carsten et John Ruwitch; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)