Israël-L'opérateur télécoms Pelephone veut racheter Golan

dimanche 1 novembre 2015 18h31
 

par Steven Scheer

JERUSALEM, 1er novembre (Reuters) - Pelephone, troisième opérateur de téléphonie mobile israélien, a soumis une offre sur son concurrent plus petit Golan Telecom, laquelle pourrait être le prélude à un mouvement de consolidation.

Bezeq Israel Telecom, société-mère de Pelephone, a annoncé cette offre dimanche dans un communiqué à la Bourse de Tel Aviv qui ne donne aucune information financière.

Cellcom, le numéro un de la téléphonie mobile en Israël, avait dit en août qu'il étudiait l'éventualité d'un achat du nouveau venu Golan, ce dernier ayant déclaré qu'il étudiait diverses possibilités pour son avenir, y compris celle de se vendre.

Le journal financier local TheMarker écrit par ailleurs que HOT Telecom discute de l'achat de Golan, propriété de l'homme d'affaires français Michael Golan et de son associé Xavier Niel, le fondateur d'Iliad. Les médias israéliens croient savoir que le prix demandé par Golan est d'un milliard de shekels (235 millions d'euros).

HOT est une filiale d'Altice, le groupe de télécoms contrôlé par l'homme d'affaires Patrick Drahi.

Golan n'était pas disponible dans l'immédiat.

"Altice et HOT ne négocient pas l'acquisition de Golan Telecom. La société s'attache à faire croître son activité existante en Israël", a dit un porte-parole de HOT.

L'industrie de la téléphonie mobile israélienne a été ébranlée en 2012 par l'arrivée de six nouveaux opérateurs, dont Golan et HOT, déclenchant une guerre des prix qui a affecté le nombre d'abonnés, le chiffre d'affaires et les bénéfices des groupes déjà en place, soit Cellcom, Pelephone et Partner Communications.   Suite...