Rejet US de l'offre d'Electrolux sur l'électroménager de GE

vendredi 30 octobre 2015 17h15
 

WASHINGTON, 30 octobre (Reuters) - Le département américain de la Justice a rejeté vendredi une proposition de cession d'actifs soumise par Electrolux dans le cadre du projet de rachat de la division électroménager de General Electric pour 3,3 milliards de dollars (3 milliards d'euros).

Les autorités américaines estiment que la proposition du groupe suédois s'avère insuffisante pour compenser la distorsion de concurrence qui résultera de cette opération.

L'avocat d'Electrolux a déclaré qu'il n'y avait pas de nouvelles discussions en cours, en précisant que le numéro deux mondial de l'électroménager avait jugé que ses concessions seraient suffisantes pour lever les réticences américaines.

Le département américain de la Justice a ouvert en juillet une procédure visant à empêcher le rachat de l'électroménager de GE par Electrolux.

Il estime que ce rapprochement serait néfaste pour la concurrence et les consommateurs, puisqu'il associerait deux des trois leaders du marché des cuisinières, des fours et des plaques de cuisson, le troisième étant Whirlpool.

De son côté, Electrolux assure que d'autres acteurs, comme Samsung et LG Electronics arrivent progressivement sur le marché américain de l'électroménager, réduisant donc sa propre influence sur le marché.

Electrolux, numéro deux mondial de l'électroménager derrière Whirlpool, propose ses produits sous sa propre marque ainsi que sous les marques Frigidaire, AEG et Zanussi. La branche électroménager de General Electric regroupe les marques GE Monogram, GE Cafe et Hotpoint. (Diane Bartz; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)