Hapag-Lloyd-Prix d'IPO abaissé, option de surallocation exercée

vendredi 30 octobre 2015 15h14
 

BERLIN/FRANCFORT, 30 octobre (Reuters) - Le groupe allemand de transport maritime Hapag-Lloyd a abaissé vendredi la fourchette de prix indicative de son introduction en Bourse et a augmenté le nombre d'actions nouvelles proposées à cette occasion pour compenser la décision de son actionnaire TUI de mettre moins de titres sur le marché.

Hapag-Lloyd a annoncé que les actions seraient proposées aux investisseurs pour un montant compris entre 20 et 22 euros, alors que la précédente fourchette de prix indicative allait de 23 à 29 euros.

Cette décision est intervenue après que le groupe de tourisme TUI a revu en baisse le nombre d'actions Hapag-Lloyd existantes qu'il comptait mettre sur le marché.

TUI, qui prévoyait jusque là de vendre jusqu'à 2,3 millions d'actions, auxquelles auraient pu s'ajouter 1,9 million de titres pour couvrir l'option de surallocation, a annoncé qu'il se contenterait seulement de proposer les titres correspondant à l'option de surallocation.

Par conséquent, Hapag-LLoyd a relevé à 13,2 millions le nombre d'actions nouvelles qu'il proposera dans le cadre d'une augmentation de capital afin de s'assurer de parvenir malgré tout à lever environ 300 millions de dollars.

Après cet ajustement de la fourchette de prix, une source proche du dossier a indiqué que le carnet d'ordres avait été couvert, ainsi que l'option de surallocation.

"Cela a été plus vite que prévu", a déclaré cette source.

L'incertitude régnant sur les marchés avait conduit Hapag-Lloyd à revoir en baisse à la mi-octobre le montant de son offre publique de vente (IPO).

L'avertissement sur résultats lancé la semaine dernière par son concurrent danois A.P. Moller-Maersk n'a pas rassuré les investisseurs, même si Hapag-Lloyd a confirmé lundi ses objectifs de résultats pour 2015, disant tabler sur une marge opérationnelle vers le haut d'une fourchette à un chiffre.

(Victoria Bryan et Alexander Hübner; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)