October 30, 2015 / 12:51 PM / 2 years ago

Selon Auto Plus, les voitures consomment 40% de plus qu'affiché

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 30 octobre (Reuters) - Les voitures commercialisées actuellement en France consomment en moyenne près de 40% de carburant de plus que les valeurs affichées dans les brochures commerciales, rapporte Auto Plus dans son édition datée de vendredi.

Le magazine écrit, sur la base de 1.000 véhicules testés, que PSA Peugeot Citroën et Renault affichent des écarts allant de +50% à +65% sur leurs derniers moteurs diesel norme Euro 6 par rapport aux valeurs homologuées.

Selon Auto Plus, les constructeurs allemands BMW et Volkswagen ne sont pas en reste avec des écarts de +55% à +65% pour le diesel, mais avec des dépassements moins flagrants sur les blocs essence.

Le magazine ajoute que les constructeurs japonais affichent les consommations les plus en ligne avec les brochures, hormis les diesel de Nissan, souvent fournis par Renault dans le cadre de l'alliance entre les deux groupes.

Un porte-parole de PSA a déclaré que les consommations pouvaient varier fortement selon le type de conduite et qu'Auto Plus concluait aussi que les derniers blocs diesel du groupe étaient dans l'ensemble sobres.

"Nous soutenons la mise en place de la future procédure WLTP (de procédures de test harmonisées, NDLR), plus représentative des usages clients", a-t-il ajouté.

Il a aussi rappelé que PSA comptait publier spontanément les consommations en usage client, en partenariat avec un organisme tiers indépendant.

Une porte-parole de Renault a indiqué de son côté que le groupe ne faisait pas de commentaire sur l'étude, mais qu'il soutenait lui aussi les tests en situation réelle.

L'affaire Volkswagen a braqué les projecteurs sur la question du décalage entre le niveau de consommation et d'émissions polluantes constatées en laboratoire, et celui enregistré dans les conditions réelles de circulation.

Sur les émissions de dioxydes d'azote (NOx), les constructeurs automobiles ont obtenu jeudi des pays européens que lors de l'introduction des tests sur route, fin 2017, les voitures puissent encore émettre deux fois le plafond de 80 milligrammes au kilomètre fixé par la norme Euro 6.

Ce dépassement constituerait un progrès par rapport aux pics actuels d'émissions qui peuvent aller, selon l'International Council on clean transportation (ICCT), jusqu'à huit fois les plafonds.

Des élus Verts et des organisations de défense de l'environnement ont dénoncé des concessions trop généreuses à l'industrie automobile. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below